Search
  • La Thailande de Pia

"Yaowarat", le quartier Chinois de Bangkok

Sawadee kha, bonjour à tous. Aujourd’hui, j’aimerais bien vous faire découvrir le quartier chinois ou plutôt le quartier sino-thaï.



Histoire du quartier

Savez-vous que Chinatown a un autre nom en thaï? Pour nous, cette rue est connue sous le nom de ‘’Yaowarat’’. Ce quartier vit principalement du commerce. Dans le passé, il était connu pour le trafic d’opium, la prostitution mais aussi pour le commerce d’objets volés.

Heureusement, aujourd’hui, tout a changé. Chinatown est devenu un des plus grands quartiers d’affaires de Bangkok. Dans la journée, la rue principale est très fréquentée par les locaux pour l’achat d’or et aussi pour les produits traditionnel chinois, comme le thé, la racine de lotus et les légumes fermentés.

Ce quartier s’est développé sous le règne du roi Rama V au 19eme siècle lorsqu’il a accédé au trône à l’âge de 15 ans. C’est toujours un des rois les plus vénérés par les Thaïlandais. C’est lui qui a modernisé le pays. En thaïlandais, le mot ‘’Yaowarat’’ signifie ‘’jeune roi’’ C’est ainsi qu’est né le nom de la rue.

Que faire à Chinatown, le quartier chinois de Bangkok

Pour les principales activités, si vous venez en métro, vous pouvez commencer par le temple du dragon qui est le plus important temple du quartier. Son nom en thaï est Wat Mangkol Kamalwat. Il se situe juste à côté de la station du métro Wat Mangkol.

Ensuite, il faut traverser la rue pour aller à l’ancien marché ou Talad Kho en thaï. Et à la sortie du marché, vous arrivez directement au cœur du quartier. Pensez à flâner d’abord dans la rue principale avant de finir par le marché de gros. Ce marché se trouve en face du soi Yaowarat 6. Soi veut dire ‘’ruelle’’ en thaï.

Après, si vous n’êtes pas trop fatigué, vous pouvez visiter le quartier indien qui se trouve plus loin (vous pouvez faire appel à un tuktuk). Pour terminer, il vous est possible de vous arrêter au temple du Bouddha d’or massif avant de rentrer à l’hôtel. Ce site est tout proche de la station de métro Hualampong.

Dans la journée, si vous cherchez un resto avec la clim, je vous conseille d’aller au restaurant appelé “‘Canton House’’ ou ‘’Lhongtou’’. Ces sont mes chouchous car il fait bon à l’intérieur et le prix est tout à fait abordable. Ils font partie des meilleurs endroits pour goûter des dims sums, les fameux raviolis chinois, servis en petite portion. Ces restaurants sont situés juste au bout de la rue principale.

Si vous êtes à la recherche de plats style ‘’streetfood’’qui font partie de notre tradition depuis toujours, il vaut mieux venir le soir pour déguster une grande variété de plat sino-thai dans les échoppes. Et n’ayez pas peur de goûter certaines spécialités locales du quartier comme la soupe poivrée au porc, les nouilles chinoise au canard larqué et les fruits de mer grillés en brochette ou en plat principaux.

Pour moi, Chinatown est animé de jour comme de nuit. Les stands de nourriture commencent à ouvrir sur les deux côtés de la rue vers 18h tous les jours. Évitez quand même lundi car c’est le jour où il n’y a pas beaucoup d’activités. Le quartier chinois est l’une des étapes incontournables lors de votre visite à Bangkok.

Comment se rendre à Chinatown?

Si vous êtes dans le quartier historique, le moyen le plus économique est de prendre un bateau bus sur le fleuve Chao Phraya et descendre du quai ‘’Ratchawong’’. Ensuite, il faut marcher une bonne vingtaine de minutes pour arriver au cœur du quartier.

Mais si vous êtes en ville, vous pouvez directement prendre le métro souterrain. Ici, il est appelé MRT. Puis vous descendez à la station ‘’Wat Mangkol’’ ou ‘’Hua Lampong’’ si vous comptez commencer par le Wat Trimitr. Ce temple abrite le fameux Bouddha d’or massif de 5,500 kgs.

118 views0 comments

Recent Posts

See All